Assemblée générale sma 2019
messe d'action de grâce
Assemblée générale sma 2019
passation de la flamme
Assemblée générale sma 2019
Le nouveau Supérieur Général
Assemblée générale sma 2019
Bénédiction

antonioFrdpaulrozarioKrzysztof

Atonio PORCELLATO, Supérieur Général - François de Paul HOUNGUE, Vicaire Général - Rozario FRANCIS, Conseiller Général - Krzysztof PACHUT, Conseiller Général (cliquer sur l'image)

Visite to the pope / visite au pape

Entretien avec Mike Moran, provincial, concernant le programme d’aide SMA aux États-Unis 

2019 39 Rome AG 00128 sma mcLien vers la video
L’une des choses dont j’ai hérité de mon prédécesseur, le père Tom Write, c’est un programme d’aide pour les nouveaux districts SMA.  Il avait une grande vision pour les districts à venir. Il a compris que ceux-ci devaient trouver des moyens pour se financer, alors il a ouvert ses portes à des prêtres sma africains pour qu'ils effectuent des services. Nous appelons ce programme : « supply ». Ils viennent et travaillent dans une paroisse pendant deux mois avec un prêtre diocésain. Et ce programme, quand il a commencé, a connu des difficultés, des hauts et des bas, mais au fil des ans, il s’est développé et jusqu'à ce jour, nous avons quinze à vingt prêtres qui viennent en paroisse et nous appelons cela « supply ».

 C'est une bonne chose de voir ces frères venir et s'impliquer dans ces paroisses et ils expérimentent une autre forme de célébration et découvrent des communautés différentes, c’est, je pense, une bonne chose, car cela renforce l'internationalité de l'Église et de la SMA. À leur départ, ils célèbrent une messe d'action de grâce où ils retrouvent les personnes avec lesquelles ils ont travaillé et leurs curés. À cette occasion, le curé vient à moi et me dit : « Tu nous as donné un prêtre merveilleux, ça été une vraie joie de travailler avec lui ". Et nombreux sont les paroissiens qui se sont approchés de moi et m'ont dit : « Merci, père, C’est un excellent programme, j’espère que cela continuera. » Et même après leur départ, je continue à recevoir des lettres de différentes personnes : « J’ai connu la SMA quand j’étais petit », « j’ai connu la SMA il y a longtemps », ou « mon père et ma mère ont connu la SMA », « et maintenant que j'ai rencontré ce prêtre, je veux connaître à nouveau la SMA. » Donc, ce programme nous a vraiment apporté la vie, quand vous voyez la joie qu’il procure, et l’engouement des prêtres diocésains. Ceux-ci ne cessent pas d’en demander encore… Pour l'année prochaine, ils ont déjà déposé leur demande pour un candidat. C’est juste encourageant, et je sais que le Cardinal O'Malley me l’a mentionné plusieurs fois. Il m'a remercié pour le programme lui-même, combien il se rend compte que cela aide le diocèse. Il voit ses propres prêtres, qui se sentent bien et se comportent mieux, c'est une chose positive. Il nous a complimenté pour la formation donnée aux sma. Il a été étonné que nos confrères qui participent à ce programme ne cherchent pas à rester sur place, ils ont hâte de retourner à leur travail missionnaire. Et je pense que cela était encourageant et surprenant pour lui de voir un tel dévouement et un tel engagement chez nos prêtres sma. Il a dit que vous deviez vraiment avoir un programme de formation fantastique, car il avait connu d’autres prêtres qui cherchaient, par tous les moyens, à rester, sinon dans cet endroit ou dans un autre lieu de ce pays. Même si nos gars étaient heureux d’être là, ils étaient également heureux de retourner dans leur pays de mission. Ils savent qu'ils rentrent avec le soutien et l'amour des personnes qu'ils ont servies dans l'archidiocèse de Boston. Quand ils retournent au pays, certains paroissiens m’ont écrit : « Père, voici cinq mille dollars pour aider un tel dans ses projets d’eau ou pour l’aider à construire son église ou bien l’aider pour une école. » Cet intérêt pour la mission se développe de plus en plus. Chaque année, j’attends avec impatience ce programme. Quand ces prêtres viennent, c’est comme une armée, l'armée du Saint-Esprit.

Propos recueillis par Dominic Wabwireh,