Assemblée générale sma 2019
messe d'action de grâce
Assemblée générale sma 2019
passation de la flamme
Assemblée générale sma 2019
Le nouveau Supérieur Général
Assemblée générale sma 2019
Bénédiction

antonioFrdpaulrozarioKrzysztof

Atonio PORCELLATO, Supérieur Général - François de Paul HOUNGUE, Vicaire Général - Rozario FRANCIS, Conseiller Général - Krzysztof PACHUT, Conseiller Général (cliquer sur l'image)

Visite to the pope / visite au pape

homelie antonioHomélie du 24 mai 2019, Act 15, 22-31,  Jn 15,12-17 - “Barnabas and Paul, who have dedicated their lives to the name of our Lord Jesus Christ.”
 It was around  the year 50 of Christian era and the letter was written in Jerusalem for the Christians in Antioch and other cities of Syria and Cilicia. In that letter Barnabas and Paul, are described as persons “who have dedicated their lives to the name of our Lord Jesus Christ.” Have dedicated, have offered their lives as a gift to the name of our Lord Jesus Christ.

Some fifteen years later, after much travelling and preaching, Paul arrives in Rome as prisoner and is executed, according to the tradition, at Tre Fontane. In 2008, the year of St Paul, with Fr Marcos and about fifty youth, from Spain, Italy and Poland, we walked the last 120 km, on the steps of St Paul, from Terracina to the Basilica of St Paul outside the wall in Rome. Every time I enter that basilica and get near the altar, I can see under it, what is thought to be the sarcophagus of the Apostle.  I cannot but think of this gift of my life to Jesus Christ for his mission.

Christian de Chergy one the monks in Tibhérine, one of the 19 martyrs of Algeria, among which there are also sr Bibiane and Angèle Marie, OLA, beatified last year,  wrote in his journal: If it should happen one day - and today could be the day - that I become a victim of the terrorism which now seems ready to engulf all the foreigners living in Algeria, I would like my community, my Church and my family to remember that I have given my life for God and this country.

The gift of my life to God for the mission. How is it becoming true for Fr Pier Luigi? For me in the General Council? For each one of us in his or her own situation?

Dans l’évangile d’aujourd’hui Jésus donne aux disciples le commandement nouveau : Aimez vous les uns les autres comme je vous ai aimés.

Il y a 35 ans j’étais en Côte d’Ivoire, mes premières années dans la paroisse de S. Pedro. Un jour avec un catéchiste je suis parti en tournée en brousse, dans la région où a ensuite travaillé le p. Charles ici présent. On allait visiter pour la première fois un campement où des jeunes immigrés du Burkina avaient commencé à se réunir pour prier ensemble et avaient même bâti une petite chapelle en banco. J’ai demandé au jeune catéchiste qui m’accompagnait : « C’est la première fois qu’un prêtre arrive dans cette communauté. Que dois-je leur dire ? »

Le catéchiste m’a dit : « Mon, père, raconte-leur cette histoire. Un homme qui avait de nombreux fils et filles sentait que le moment de sa mort s’approchait. Il appelle tous ses enfants il s’adresse à l’ainé et lui montre un faisceau de tiges de palmier ligotées avec des lianes. Montre-moi que tu peux les briser. Le gaillard s’avance, met le faisceau sur le genou, tend tous ses muscles, mais il n’y a rien à faire. Il n’arrive pas à briser le faisceau. Vient le deuxième et la même scène se répète. Le dernier ou la dernière était encore un gamin.  Le père l’appelle et lui dit de défaire d’abord les lianes qui tenaient ensembles les tiges dans le faisceau. Immédiatement l’enfant put brises les tiges une par une » Le catéchiste me dit alors : « tu vois mon père, ils viennent de commencer : l’important c’est qu’ils restent unis, autrement s’ils se divisent et s’isolent ils seront cassés aussitôt. »

Il est immédiat pour nous d’appliquer cette histoire à notre Société qui se cherche comme famille.  Mais il n’est question seulement de la sagesse populaire qui reconnait que l’union fait la force. Ici il y a quelque chose de plus profond. Aimez vous comme je vous aimés. La mesure c’est l’amour du Christ. L’union entre nous ce n’est pas une stratégie pour avoir plus de pouvoir : c’est la condition pour que le monde croit.  Nous disons aime ton prochain comme toi-même, mais aussi aime l’autre entité comme la tienne, ou plutôt comme le Christ l’aime et a donné sa vie pour elle.  

Que cette Eucharistie, célébrée dans la mémoire de Marie Auxiliatrice, soit pour chacun de nous et chacune de nos 27 entités un nouveau recommencement pour nous aimer les uns les autres comme Jesus nous aime. Que Mgr de Brésillac, Père Planque, les pères, les sœurs, les frères, les laïcs des Missions Africaines intercèdent pour nous dans l’aventure merveilleuse de la mission ad gentes.