Assemblée générale sma 2019
messe d'action de grâce
Assemblée générale sma 2019
passation de la flamme
Assemblée générale sma 2019
Le nouveau Supérieur Général
Assemblée générale sma 2019
Bénédiction

antonioFrdpaulrozarioKrzysztof

Atonio PORCELLATO, Supérieur Général - François de Paul HOUNGUE, Vicaire Général - Rozario FRANCIS, Conseiller Général - Krzysztof PACHUT, Conseiller Général (cliquer sur l'image)

Visite to the pope / visite au pape

vieassembleLien vers la vidéo

La vie de l’assemblée racontée par Gustave CHISENGA, du DF des Grands Lacs, délégué pour la première fois à une Assemblée Générale de la SMA. Il nous partage ses découvertes et la méthode de travail.

C’est la première fois que je participe à l’Assemblée. Nous sommes plus de cinquante personnes pour élire et revisiter la programmation du prochain mandat du conseil général de la Société des Missions Africaines. Je suis impressionné par l’esprit de famille qui règne sur cette assemblée, malgré nos différentes cultures et origines. C’est une assemblée colorée, il y a les Américains, les Indiens, les Africains. Pour l’Afrique, nous avons l’Afrique de l’Est et l’Afrique de l’Ouest. Et malgré toutes ces diversités, règnent une ambiance familiale et un esprit de travail. Je suis aussi fortement impressionné par l’engagement des confrères et le sérieux avec lequel ils s’investissent dans ce travail. Cela me donne du courage et je suis heureux d’être sma. Cette année, nous avons changé notre méthode de travail, elle s’appelle “méthode de discernement et d’appréciation”. Nous ne devons pas nous focaliser sur les aspects négatifs, mais nous devons apprendre à nous apprécier. J’appellerais cela : « Apprendre à célébrer nos faiblesses. » Se reconnaître humain et accepter nos échecs. Nous devons construire à partir de notre situation, pour réussir.

La méthode se développe en trois parties : la première partie, rêver le prochain mandat ; la deuxième partie : “design” (en anglais) que l’on peut traduire par “décisions”. Ce n’est pas la traduction exacte mais l’idée est là. Dans cette partie nous déterminons ce que la Société sera en 2025. C’est l’image de la Société des Missions Africaines surtout concernant la Mission. Quels types de mission et quels défis pour 2025. Quelle est notre mission dans ce monde qui change et présente beaucoup de défis ? Comment peut-on comprendre “la première évangélisation dans ce monde en pleine mutation ?

Dans le domaine de la spiritualité et le style de vie, nous réfléchissons sur la formation initiale et sur la vocation missionnaire. Une fois ordonné, le missionnaire a besoin de la formation continue. Celle-ci ne doit pas être vue d’une manière négative, ce n’est pas une réhabilitation pour quelques-uns. Tout missionnaire est invité à se ressourcer : ressourcement intérieur, ressourcement psychologique et intellectuel.